ACCUEIL | PROJETS | Le programme ferroviaire national

Le programme ferroviaire national

image

"En 1999, le linéaire en voies ferrées disponible était de 1700 km.
Aujourd’hui, il s’est hissé au niveau de 4000 km après l’achèvement de certains projets, dont la pénétrante de l’ouest qui va du Sud de Sidi Bel Abbès vers Béchar, aux confins du désert.
À la réception des projets de réalisations en cours (2294 km en travaux), il sera de l’ordre de 6.000 km.
Dès l’achèvement de tout le programme ferroviaire national, avec notamment le maillage de tout le Nord, le linéaire total atteindra les 12.500 km, les voies de service non comprises."

En 2008, le linéaire en voies ferrées disponible était de 1700 km.
En 2011, il s’est hissé au niveau de 4000 km après l’achèvement de certains projets, dont la pénétrante de l’ouest qui va du Sud de Sidi Bel Abbès vers Béchar, aux confins du désert.
A la réception des projets de réalisations en cours, il sera de l’ordre de 6000 km.
Dès l’achèvement de tout le programme ferroviaire national, avec notamment le maillage de tout le Nord, le linéaire total sera de 12.000 km, les voies de service non comprises. Ce qui constitue le sextuple du linéaire de 2008.

-La rocade nord et ses dessertes( qui  irrigue les principales villes du  nord de l’Algérie) va des frontières Est vers les frontières Ouest. Sur ces 1200 Km, des travaux de modernisation et de dédoublement sont en cours sur 1050 km. Il est aussi  prévu son électrification totale. 300 km sont déjà réceptionnés : il s’agit de la région algéroise entièrement électrifiées.

-La rocade des Hauts Plateaux :
Pour désenclaver les villes des hauts plateaux et l’exploitation économique de cette région, cette rocade sera parallèle à celle du Nord et y sera reliée par des dessertes. Longue de 1160 km, elle s’étend elle aussi de l’Est du pays ( Tébessa) vers l’Ouest (Moulay Slissen). Sur un tronçon de 412 km, les travaux  ont  déjà été terminés. Les chantiers concernant 748 km de cette rocade ont été lancés.

-La ligne minière :
Appelée ainsi pour être le lien vital avec les mines du Sud Est algérien, cette ligne va de Annaba (port commercial, métallulgie) vers les mines de Djebel Onk, à 388 km de là. Sa modernisation est en cours et les études pour son dédoublement seront bientôt lancées. Cette ligne sera étendue vers le Sud du pays, notamment El Oued Et Touggourt.

-Pénétrante Ouest :
La ligne Tabia-Béchar, longue de 574 km longe la frontière Ouest de l’Algérie. Elle est opérationnelle depuis moins de 2 ans  et permet des vitesses de parcours allant jusqu’à 160 km/h.

Pénétrante El Gourzi (au Nord)-Touggourt (au Sud) :
Cette liaison de 417 km permettra de désenclaver les villes des Oasis  et desservira le pôle pétrolier
la ville nouvelle de Hassi Messaoud à une vitesse prévue de 220 km/h.

-La boucle du Sud Est :
Un premier tronçon  reliera El Khemis (au Nord) et Djelfa ( aux portes du Sahara) sur 275 km. Les études de ce projet sont en cours d’achèvement.
Le second tronçon de 110 km reliera les villes de Djelfa et Laghouat, en plein Sud. Les travaux y seront lancés dès la signature du contrat.
Enfin un  3 ème tronçon (425 km)  ira de Laghouat à Hassi Messaoud  en passant par Ouargla (Villes du Sud).

-La boucle du Sud Ouest :
Il s’agit d’une boucle de 1500 km de voies ferrées à réaliser. Elle reliera toutes les villes-oasis du sud ouest  en allant de Ghardaia jusqu’à la jonction avec la ville de Béchar, au Sud Ouest. Elle traversera les villes de Ménéa, Timmimoun, Adrar, Béni Abbès, et une jonction avec In Salah ( 420 km plus au Sud) est prévue dans nos projets. Le contrat d’études de cette boucle dont la vitesse de circulation prévue est de 220 km/h est en cours d’engagement.

Commentaires (0 posté):

Postez votre commentaire comment
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
© Copyright 2014 Anesrif Algérie